Un drapeau pour l’humanité

Un drapeau pour l’humanité

blue-marbleIl était temps, l’humanité a enfin son drapeau. Une bannière initialement créée pour identifier tous les terriens face à l’univers qui nous entoure, mais qui peut aussi être l’occasion de célébrer une unité humaine souvent morcelée derrière les étendards nationaux.

blue-marble

Il est tout beau, il est tout neuf, il est tout bleu, le nouveau drapeau de l’humanité. Créé par le designer Oskar Pernefeldt, avec le soutien de la NASA, c’est avant tout un emblème à planter sur Mars ou toute autre planète colonisée un jour. Si le but premier n’est pas de répandre ce drapeau sur notre propre planète, il reste cependant porteur de symboles qui devraient nous parler et faire appel à des valeurs partagées.

D’abord, le bleu (qui n’est pas sans rappeler la couleur du drapeau des Nations Unies). Selon son créateur, ce fond a été choisir pour faire référence à l’eau, une denrée qui nous est vitale, et à laquelle tous n’ont pourtant pas accès. Les cercles entrecroisés rappellent que nous sommes tous interdépendants, nous qui partageons la même planète. Enfin, les cercles forment ensemble une fleur, « symbole de la vie sur terre », selon les mots de son auteur, et de la biodiversité qu’il nous faut protéger.

Avant Oskar Pernefldt, il y avait déjà eu des propositions de drapeaux pour nous réunir tous derrière un symbole. Découvrez quelques exemples [en anglais].

 

En fin de compte, quel que soit le drapeau, la défense et l’union de l’humanité se fait bien sûr avant tout dans les actes. Mais si un morceau de tissu peut nous réunir pour renforcer cette entreprise, cela ne se refuse pas.